Comment choisir son prestataire de traduction ?

traduction

Ayant pris conscience que de nos jours, pour atteindre un objectif, il faut s’ouvrir au monde, de plus en plus d’entreprises proposent ses produits en plusieurs langues. Ainsi, une entreprise peut faire connaitre ses produits dans les quatre coins du monde. Ce qui est très efficace pour augmenter rapidement les chiffres d’affaires.

Cependant, quelle que soit la langue, il faut que les textes soient fluides et lisibles, afin de véhiculer une bonne image de la société. Justement, c’est pour cette raison que la plupart des entreprises confient la traduction à de vrais professionnels. Mais comment choisir son prestataire de traduction ? La réponse est dans cet article.

Choisir le prestataire en fonction de ses besoins

Avant toute chose, il est à préciser que dans le monde de la traduction, les services proposés par les prestataires sont différents. En effet, si certains sont plutôt généralistes, d’autres sont spécialisés. Il est donc important de déterminer au préalable ses besoins ; pour ne pas frapper d’un prestataire, qui, au final, ne vous convient même pas.

Si vous avez par exemple besoin d’une traduction juridique, étant donné que ce domaine est assez complexe, mieux vaut le confier à un traducteur spécialisé en la matière.

Par contre, si vous souhaitez traduire un simple texte, vous pourrez parfaitement contacter un traducteur généraliste.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que dans le domaine de la traduction, rien qu’un mot mal placé peut changer le sens d’une phrase. Cela dit, il faut être très vigilant sur le choix du traducteur.

Miser sur les traducteurs natifs

Aujourd’hui, 90 % des entreprises qui souhaitent traduire des documents optent pour les traducteurs natifs, c’est-à-dire ceux qui vivent dans le pays de la langue souhaité. Si vous souhaitez par exemple traduire un texte en français, confiez-le à un francophone.

En effet, les traducteurs natifs connaissent leur langue mieux que personne. Il leur sera donc plus facile de réaliser la traduction, et cela, avec une qualité indéniable. Mais cela ne vous empêche pas de vous tourner vers les traducteurs non natifs à condition qu’ils disposent un savoir-faire et une compétence exceptionnelle.

Comparer les prix

Comme toute chose, le prix varie d’un prestataire à un autre. Dans tous les cas, le tarif varie en fonction de certains critères comme la langue initiale, la langue finale, le nombre des pages à traduire, le délai de livraison et les formats.

Pour vous faire une idée, naviguez sur un site et trouvez un prix pour la traduction. Toutefois, ne vous laissez pas séduire par les prix trop bas, car il se peut que la qualité reste à désirer. Il est toujours préférable de miser sur un prix assez élevé, pour avoir une qualité incontournable. Bien évidemment, dans tous les cas, il faut chercher le bon rapport entre la qualité et le prix.