Quelles sont les formalités pour faire un stage à l’étranger ?

Faire un stage à l’étranger offre la possibilité de développer son réseau professionnel, de se sensibiliser à l’innovation et à l’entreprenariat. Ce sont autant de compétences qui vont offrir à l’étudiant les clés pour entrer sur le marché du travail.

Mais ce projet de mobilité internationale ne doit pas faire oublier la nécessité de préparer son séjour. Dans cet article, nous vous proposons un résumé des précautions et des formalités administratives à remplir.

Nous aborderons les questions liées à l’acquisition d’un visa pour un stage en Espagne ainsi que l’obtention d’un numéro d’identification d’étranger (N.I.E) pour les activités professionnelles de plus de 3 mois.

Faire un stage à l’étrange nécessite des démarches administratives

La mobilité internationale représente une belle opportunité aux étudiants qui souhaitent améliorer leur ouverture d’esprit, acquérir plus d’autonomie et développer des compétences professionnelles qui seront utiles à leur future carrière en entreprise.

Faire un stage à l’étranger dans un cursus universitaire permet d’obtenir une plus-value sur son CV et de nombreuses études sur le marché de l’emploi montrent que les futurs employeurs apprécient cela.

Comment obtenir un visa pour un stage en Espagne ?

L’Espagne est l’un des pays de l’Union Européenne où les étudiants peuvent circuler librement pendant leur cursus universitaire : année complète dans une université espagnole ou stage en entreprise.

Pour un étudiant de l’Union Européenne, il n’est pas nécessaire d’obtenir un visa pour appréhender la diversité culturelle de l’Espagne et de développer des compétences en entreprise.

Ainsi, il n’est pas nécessaire d’avoir un visa pour  un stage en Espagne.

Stage de moins de 3 mois

En effet, l’Espagne fait partie des 26 pays membres de la zone « Schengen » avec la possibilité de circuler librement pour tous les citoyens européens. Pour un séjour de courte durée, l’étudiant n’a pas besoin de visa car son passeport ou sa carte d’identité lui suffiront.

Seuls les étudiants originaires de pays hors Union Européenne devront obtenir un visa : visa de transit aéroportuaire, visa de court séjour ou visa de long séjour.

Ces démarches administratives sont à effectuer au consulat espagnol.

Stage de plus de 3 mois

Toutefois, pour un stage de plus de 3 mois, l’Espagne demande à l’étudiant l’obtention d’un Numéro d’Identité de l’Etranger (N.I.E) avec une liste de documents officiels à fournir tels que : un certificat de scolarité, un contrat de couverture sociale et une attestation de ressources financières.

Comment obtenir un N.I.E pour un stage en Espagne ?

Comme nous l’avons précisé ci-dessus, un stage de moins de 3 mois dans l’un des pays de l’Union Européenne ne nécessite pas de visa ou d’autorisation particulière. La carte d’identité ou le passeport suffisent amplement.

Toutefois, si la durée du stage en Espagne est supérieure à 3 mois, les autorités espagnoles exigent l’obtention d’un numéro d’identification d’étranger (N.I.E) avec la présentation d’attestations :

  • Attestations de scolarité et de participation au programme Erasmus
  • Attestation d’assurance maladie
  • Attestation bancaire
  • Passeport ou carte d’identité en cours de validité

Comment se déroule un stage hors de l’Union Européenne ?

Pour un stage hors Union Européenne, un passeport en cours de validité peut suffire, mais certains pays vont exiger d’autres formalités administratives.

Par exemple, les Etats-Unis demanderont une autorisation (ETSA) et d’autres pays exigeront une procédure préalable pour obtenir un visa électronique.

D’autre part, si vous êtes un jeune étudiant et que vous n’avez jamais voyagé en dehors de la France, vous devez demander la création d’un passeport dans une mairie disposant d’un service d’enregistrement.

Enfin, sachez que la plupart des pays étrangers demandent un passeport biométrique, valable encore 6 mois à la fin du séjour.

Les autres formalités pour un stage à l’étranger

Au-delà du N.I.E, du passeport, du visa, du permis de conduire et des inscriptions administratives préalables, vous devez prévoir une assurance personnelle en cas de maladie et d’hospitalisation.

Pour s’affilier au régime étudiant de la Sécurité sociale, vous devez choisir une mutuelle étudiant : emeVia ou LMDE.

Enfin, si votre stage à l’étranger dure plus de 3 mois, nous vous recommandons de vous inscrire au Consulat Général de France avec l’obtention d’une carte consulaire.

L’inscription est gratuite et non obligatoire, vous aurez alors accès à divers services administratifs et vous serez informé des plans de sécurité dans le pays.