Services

La définition et le contenu d’un plan de financement

Par Manon , le 1 juillet 2021 — 7 minutes de lecture
Etude plan de financement

Lors de l’élaboration d’un business plan et préalablement au moment de la décision de lancer un projet, établir un plan de financement est nécessaire pour synthétiser l’état financier d’une société sous la forme de tableau. Chaque entreprise possède un mode de fonctionnement propre à elle afin de mener à bien son activité d’exploitation. Pour se développer efficacement, cette activité doit se baser sur différents moyens de production (matériels, financiers, humains). Et l’identification de ces besoins est primordiale surtout d’un point de vue financier.

Cet article va vous détailler les principes d’un plan de financement. Notez bien que lors de sa création, il est recommandé de recourir à une aide professionnelle, généralement un expert-comptable. Un plan de financement est très important puisqu’il rentre dans le processus de création d’une entreprise et de sa gestion une fois qu’elle est créée.

Définition : plan de financement

Le plan de financement est un document à usage interne qui consiste à indiquer les paramètres de viabilité d’un projet de développement (besoins, ressources et moyens) d’une entreprise. Plus précisément, un plan de financement assure l’équilibre « besoins – ressources »’ qui permet d’élaborer et de concrétiser la stratégie financière de l’entreprise.

Il constitue ainsi un état prévisionnel financier qui met en évidence l’état de la trésorerie potentielle à la fin des “N prochaines années”. Une récapitulation de manière formelle et informelle de l’ensemble des décisions financières engagées à court, moyen et long terme sur un projet.

Son élaboration se fait généralement sur une projection dans le temps comprise entre 3 et 5 ans.

Comme indiqué un peu plus haut, le plan de financement rentre dans les procédures de création de l’entreprise et de la gestion de celle-ci. Il existe alors deux types de plan de financement, notamment :

  • Le plan de financement initial
  • Le plan de financement prévisionnel (sur N exercices ou périodes budgétisés)

L’intérêt d’un plan de financement

Dans la réalité, lorsqu’un entrepreneur souscrit à l’emprunt d’une certaine somme d’argent auprès d’un établissement financier, le plus souvent il est tenu de soumettre un plan de financement pour justifier la rentabilité et la viabilité de son projet. Cela dans le but d’identifier les besoins et les moyens de financement du projet, pour ensuite pouvoir mesurer les risques prises.

De ce fait, un plan de financement est basé sur l’évaluation des besoins en fonds (courants et permanents) et des ressources financières (courants et permanents) de l’entreprise, à titre de l’exploitation de son projet, et en vérifie l’équilibre.

Le contenu essentiel d’un plan de financement

Le plan de financement est formé par deux principaux groupes dont les ressources de financements et les besoins de fonds ou emplois des fonds.

Élaborer un plan de financement initial

À la création d’une entreprise, établir un plan de financement va permettre d’identifier les coûts totaux nécessaires au démarrage de l’activité.

Il convient ainsi d’estimer le budget affecté à sa création, d’énumérer et évaluer les frais d’investissements liés à son élaboration, de faire le calcul des besoins en fonds de roulement, recenser l’ensemble des apports réalisés par les associés, procéder à des recherches de financements et équilibrer le plan pour enfin vérifier sa cohérence.

Les éléments à affecter dans les besoins de fonds au démarrage

Ces besoins de fonds au démarrage sont :

  • Les frais de démarrage qui correspondent aux frais de création de l’entreprise (INPI, frais d’immatriculation, les frais de professionnels juridiques, etc.)
  • Les investissements pour l’acquisition des immobilisations, qu’ils sont
  1. Incorporels : droit de bail, brevets et licences, logiciels
  2. Corporels : matériels (informatiques, outillages), mobiliers, véhicules, etc.
  3. Financiers : dépôt de garantie, cautions, etc.
  • Les besoins en fonds de roulement qui correspondent aux apports de fonds à la trésorerie afin de financer le décalage entre l’encaissement et le décaissement d’argent au titre de l’activité.
  • La trésorerie de démarrage

Les éléments à affecter dans les ressources financières au démarrage

Les ressources financières concernées sont pour la plupart :

  • Les fonds propres constitués par les différents apports au capital effectués par les associés de la société, par les investisseurs, par les actionnaires ou par les comptes courants d’associés
  • Les ressources empruntées auprès des établissements financiers et perçus venant des comptes courants d’associés
  • La subvention d’investissement à la création de l’entreprise

Exemple d’un plan de financement initial

PLAN DE FINANCEMENT INITIAL
Les besoins initiaux Les ressources financières
Investissement corporels 8 000 € Apport en capital social 25 000 €
Investissement incorporels 21 000 € Souscription d’emprunts 13 000 €
BFR ou besoin en fonds de roulement 13 000 € Subvention d’équipement 5 000 €
Total des besoins 42 000 € Total des ressources 43 000 €

Élaborer un plan de financement prévisionnel ou N exercices

Le plan de financement d’une entreprise se fait à partir des comptes de résultat prévisionnel, et dans le cas échéant les bilans prévisionnels qui doivent être élaborés préalablement au cours de l’année.

Les besoins ou emplois de fonds durables

Les besoins de fonds correspondent à l’emploi des fonds de l’entreprise.

  • Les récents investissements (financiers, incorporels, corporels), qui vont contribuer à la stratégie de développement de l’entreprise.
  • L’augmentation du besoin en fonds de roulement qui est une avance de fonds quasi permanente dont l’entreprise doit disposer pour l’exercice de son activité. Le besoin en fonds de roulement est requis notamment lorsque l’entreprise doit maintenir un montant de stocks récurrents et accorder des délais de paiement à ses clients.
  • Le remboursement d’emprunt (part capital) pour financer ses besoins de fonds.
  • La distribution des dividendes

Les ressources de fonds permanents

Les ressources de fonds correspondent aux moyens financiers affectés au financement des besoins.

  • La capacité d’autofinancement ou CAF qui est un flux de trésorerie généré par l’activité de l’entreprise par cycle d’exploitation. Le montant de la CAF est déterminé à partir des éléments du compte de résultat élaboré préalablement.
  • Les récentes souscriptions à l’emprunt comprennent la majeure partie des investissements et planifiée selon le besoin de fonds.
  • La cession d’investissements ou d’immobilisations (prix de vente hors taxe)
  • La subvention d’investissement
  • Les augmentations de capital en numéraire
  • Les apports en compte courant d’associé

Exemple d’un plan de financement sur 3 périodes d’exercices

La première étape consiste à positionner les emplois ou les besoins de fonds et les ressources telles qu’ils résultent du plan de financement initial sur la colonne N+1 et les récents besoins et ressources permanents sont recensés sur chaque partie correspondante des colonnes N+2 et N+3.

Afin de vérifier l’adéquation entre les ressources et les besoins, il faut faire la différence entre les ressources de fonds et les besoins de fonds afin de vérifier l’équilibre du plan de financement. Il faut que le résultat des ressources soit positif et excédentaire pour que cet équilibre soit vérifié.

Remarques

L’élaboration du plan de financement une fois terminée, l’entrepreneur doit passer à la vérification d’un juste emploi des fonds au démarrage de l’activité et que le montage financier est sain sur les périodes budgétisées.

L’entrepreneur doit s’assurer également que le montant souscrit à l’emprunt est conforme aux parts sociales des actionnaires ou associés (au moins 30 % de l’ensemble du financement).

Manon

Responsable marketing digital, Manon aide les clients de son agence à gagner en visibilité sur le web et à booster leurs revenus, en attirant et en transformant un maximum de clients potentiels. Hormis la conception de stratégies marketing, elle effectue des veilles stratégiques, réalise des suivis d’opérations marketing, conçoit de nouveaux services et anime les équipes des entreprises clientes.