Services

La définition et l’utilité d’un business plan

Par Manon , le 8 juillet 2021 — 10 minutes de lecture

Vous avez fait votre étude de marché, vous avez fini de définir votre business model et vos stratégies commerciales. Vous souhaitez maintenant vous lancer dans la mise en place de votre projet !… Avant de vous lancer, concentrez-vous sur un document : le business plan.

Pour rédiger un business plan, vous devez vous poser quelques questions : qu’est-ce qu’un business plan, en quoi cela consiste-t-il, comment le rédiger, pourquoi le faire, etc.

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Le business plan est un document qui donne la possibilité à un entrepreneur de présenter la mise en œuvre stratégique et opérationnelle d’un projet. Il détaille d’une manière efficace et simple les tenants et les aboutissants à la création ou reprise d’une entreprise, son évolution pendant les premières années d’activités. C’est une étape incontournable pour lever des fonds et lancer une entreprise.

Pour être complet, un business plan doit comporter un certain nombre d’éléments incontournable qui constituent chacun une certaine partie du document. Si certaines parties sont plus importantes que d’autres, chacune doit être rédigée avec soin en respectant le formalisme de mise.

Un business plan efficace doit être complet et détaillé, sans être trop long au risque de perdre l’attention de potentiels investisseurs. Au minimum, sa structure doit comporter :

  • L’executive summary
  • La présentation du produit ou projet
  • L’étude de marché
  • Les objectifs stratégiques
  • Les ressources humaines et managements (manager)
  • Les aspects juridiques du projet
  • L’analyse financière
  • L’analyse et la gestion des risques
  • Les modes de cessions pour les investisseurs

En quoi consiste un business plan ?

Le business plan a pour objectif l’étude financière et économique du projet, des arguments et des éléments indispensables à mettre en avant tels que l’équipe en charge du projet, le business model, des chiffres d’affaires prévisionnels. Les points forts du projet, mais aussi les lacunes, le plan de financement et de trésorerie. Des données et informations concrètes, chiffrées et démontrables pour un type de projet précis : chaque business plan est unique.

Pourquoi faire un business plan ?

Lors de sa rédaction, vous devez rester dans l’optique qu’avant tout c’est un outil :

  • De pilotage pour permettre à l’entrepreneur de mener à bien son projet
  • De communication dans la limite des échanges avec les futurs collaborateurs (banquiers, investisseurs, associés…)
  • De financement au projet, le meilleur des supports pour solliciter des financements auprès des futurs investisseurs
  • De comparaison des réalisations aux prévisions

Pour cela, vous pouvez utiliser la puissance d’un logiciel dédié au business plan afin d’y voir plus clair !

Que comprend un business plan ?

Executive summary

L’executive summary est l’une des parties les plus cruciales d’un business plan. Il s’agit d’une synthèse détaillée de votre projet. Son importance tient dans le fait que c’est la première rubrique que vos investisseurs liront. Il doit être clair et concis tout en étant accrocheur.

Il comporte les points cruciaux et les chiffres clés de votre projet. C’est l’équivalent pour une entreprise de la lettre de motivation, dont le but est d’inciter un employeur de vous rencontrer. En ce sens, le lecteur peut se faire une vision globale de votre projet et en quoi il consiste, savoir quel est votre business ou votre modèle économique.

L’executive summary doit contenir les détails sur le marché et les clients ciblés, le produit ou le service offert, le positionnement par rapport à la concurrence, l’équipe en charge du projet (manager), les détails des demandes aux investisseurs (besoins, objectifs et rentabilité du projet).

Faire un bon business plan c’est rédiger un executive summary qui permettra de se faire une idée claire de votre projet tout en suscitant la curiosité et le désir d’en savoir plus.

Présentation du produit ou projet

La seconde partie du document est celle où sont présentés votre produit ou votre service. Les investisseurs doivent immédiatement comprendre en quoi il consiste exactement et quelle est la valeur ajoutée qu’il apporte.

Cette partie a pour but de montrer les points forts de votre produit/service, ainsi que ces lacunes, mais aussi que vous maitrisez votre offre et pouvez en retour proposer des améliorations pour pallier les points d’améliorations.

Cette section doit aussi présenter à quel stade de développement votre projet se trouve par rapport à votre étude de marché, les éventuels tests effectués, votre stratégie marketing et commercial, tous les paramètres importants.

L’étude de marché

L’étude de marché est déterminante dans la décision financière potentielle car elle montre que vous connaissez l’environnement économique de votre secteur et que le projet que vous désirez monter est viable.

Votre étude de marché doit décrire la clientèle que vous ciblez, l’étendue du marché, ses perspectives d’évolutions, l’analyse de votre concurrence et de quelle façon vous allez vous démarquer.

Les clients cibles

La détermination de la clientèle cible doit être le plus claire possible :

  • Dans quelle catégorie se trouve la clientèle ciblée : femme, enfant, homme, senior, entreprise ?
  • Quelles sont les caractéristiques des clients ciblées : âge, profession, revenu, niveau d’éducation ?
  • De quel sexe est la clientèle ciblée : homme, femme ?
  • Dans quelle tranche d’âge est la clientèle ciblée ?
  • Dans quelle zone géographique se trouve la clientèle ciblée ?
  • Le produit/service s’adresse-t-il à quel genre de clients et à un certain revenu ?

Tout autre paramètre qui permet de définir la clientèle doit être cité : le profil du client (prescripteur, acheteur, consommateur), les motivations, mobiles, critères et freins d’achats. Également la raison du pourquoi choisir ce type de client avec cette niche en particulier.

Étendue du marché et concurrences

Après la détermination des clients cibles, il est important de présenter le positionnement de votre entreprise dans le futur à votre lecteur. L’image et la crédibilité de votre marque, de comment le produit que souhaitez vendre est attractif, la place que vous visez pour votre offre vis-à-vis du grand public, les enjeux stratégiques qui vous différencie de la concurrence (qualité du produit, prix).

Le produit ou service

Il s’agit d’une description précise de votre produit ou votre service. Les caractéristiques de votre offre, votre prix, votre canal de distribution, vos conditions de vente, vos services après-ventes…

Les Objectifs stratégiques

Un projet crédible est un projet qui a des objectifs chiffrés et fixés dans un temps donné. Cette partie comporte votre stratégie commerciale : vos plans d’action et leurs explications pour atteindre vos objectifs commerciaux afin de réaliser un chiffre d’affaires.

Au moment de faire un business plan, il est important de déterminer les paliers à atteindre en termes de chiffres d’affaires, de parts de marchés captés, les canaux de communications et le délai de réalisation.

Les ressources humaines et managements

Une entreprise viable doit être bâtie autour d’une équipe solide, sélectionnée pour ses compétences complémentaires avec une répartition des rôles judicieuse.

Le business plan va permettre de présenter l’équipe de direction et de démontrer qu’elle est qualifiée pour faire du projet un succès. Pour cela, cette partie doit comporter :

  • Une présentation de l’entrepreneur et de son équipe : expérience, carrière, compétences
  • Leurs motivations au lancement du projet

L’aspect juridique du projet

Cette partie d’un business plan est consacrée à l’aspect juridique de l’entreprise, notamment la forme juridique adaptée par votre entreprise. Le choix de votre forme juridique doit dûment être expliqué. L’éventuelle répartition de capital social et tous les autres aspects techniques du projet doivent également figurer dans le business plan.

L’analyse financière

C’est la partie la plus importante pour laquelle, le reste du business plan a été élaboré. En effet, c’est dans l’analyse financière que vos besoins en financements sont décrits, donc vos attentes par rapport à vos investisseurs.

En plus d’être renseignés sur vos besoins, vos investisseurs doivent connaître la contrepartie que vous allez leur proposer.

L’analyse financière doit contenir votre plan de développement : compte de résultat prévisionnel, un bilan prévisionnel, plan de financement et budget de trésorerie.

Un bilan prévisionnel

Composante de la partie concernant l’étude financière d’un business plan, le bilan prévisionnel démontre la situation patrimoniale de l’entreprise à l’instant « t », dite clôture de l’exercice comptable. Il comporte deux parties :

  • L’actif : constitué par les avoirs de l’entreprise (stocks, immobilisation, créances, trésoreries, client, etc.)
  • Le passif : constitué par les ressources de l’entreprise (capitaux propres, dettes fiscales, sociales et fournisseurs…)

Compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat détaille la création de résultats sur les prévisions financières, en affichant l’ensemble des charges et l’ensemble des produits chiffrés dans le cadre du projet.

Plan de financement prévisionnel

C’est un tableau présentant les besoins financiers d’une société à ses débuts d’exercices, ensuite sur plusieurs exercices et les ressources financières attribués en contrepartie. Il a pour finalité l’équilibre cohérent entre les besoins et les ressources d’une entreprise.

Budget de trésorerie

Le budget de trésorerie consiste à la projection mensuelle de l’ensemble des entrées et des sorties d’argent sur la période de prévision. Tous les décaissements et encaissements prévus y sont affichés dans le but de déterminer théoriquement le solde de la trésorerie de l’entreprise.

L’analyse et la gestion des risques

Toute entreprise comporte des risques, et faire un business démontre qu’ils ont été identifiés et chiffrés. Les exposés aux futurs investisseurs démontrent que des stratégies ont été mises en place pour les gérer et les atténuer au maximum.

Les modes de sorties des investisseurs

Il s’agit d’expliquer aux investisseurs la manière dont ils pourront se désengager du capital au moment où ils voudront céder leurs parts et leurs actions pour récupérer leurs mises augmentées des bénéfices réalisés. Cela a pour but de les rassurer, les sécurises et de leur permettre de décider de soutenir votre projet en connaissant les revers.

Manon

Responsable marketing digital, Manon aide les clients de son agence à gagner en visibilité sur le web et à booster leurs revenus, en attirant et en transformant un maximum de clients potentiels. Hormis la conception de stratégies marketing, elle effectue des veilles stratégiques, réalise des suivis d’opérations marketing, conçoit de nouveaux services et anime les équipes des entreprises clientes.